UNE ÉTUDE ACOUSTIQUE COMPLÈTE

L’aménagement d’un studio ou la sonorisation d’un espace RÉPONDENT à 2 problématiques :

1. L'isolation phonique : Pour éviter que le voisinage ne subisse les décibels, mais aussi permettre que l’enregistrement ne soit contaminé par aucun bruit parasite (rue, voitures, avions…).
2. Le traitement acoustique : Permettre une reproduction neutre et fidèle du son afin d’entendre convenablement tout le spectre sonore dans les moniteurs. 

 

Notre étude acoustique complète comprend :

1) Une étude acoustique isolative qui analyse le niveau des nuisances sonores, pour ainsi établir le niveau d’isolation nécessaire. L’isolation phonique dépend donc des matériaux qui composent la structure : le sol, les murs et le plafond, ainsi que leur épaisseur et densité.

2) Une étude acoustique interne qui analyse la structure dimensionnelle de l’espace et les propriétés de réflexion du son, afin de déterminer quels matériaux préférer pour le traitement acoustique et la disposition des différents postes, ce dans le but d’obtenir un rendu sonore optimal.


1) L’étude acoustique isolative

Le son résulte d’une vibration de l’air, il va donc se propager à travers tout ce qui peut rentrer en vibration : les matériaux durs comme les murs, le sol, le plafond d’une pièce, par exemple.

L’étude acoustique isolative va donc identifier les différents sons pour que les bruits transmis par l’air (= bruits aériens) soient traités au moyen de matières absorbantes et étanches à l’air, comme les matériaux fibreux. Les bruits transmis par les structures (= bruits solidiens) seront traités par l’emploi de matériaux lourds et épais pour diminuer les résonances.


2) L’étude acoustique interne

a) L'étude acoustique interne commence par l'analyse des réflections naturelles de la pièce. Ceci concerne le calcul des résonances dues aux modes propres et sert à mettre en évidence les ondes stationnaires, à déceler les focalisations et les échos (flottants et slap-back). L'observation des anomalies permet d’apporter les corrections nécessaires au traitement acoustique.

b) Une fois le volume et les surfaces déterminés, on calcule d’abord de manière globale, puis par zone et par fréquence, le temps de réverbération optimal pour l'application choisie. Cette phase comprend l'analyse des champs directs et réverbérés, le contrôle des premières réflexions, l'intelligibilité, la géométries des zones de diffraction et de diffusion.

On procède ensuite au calcul de la distance critique, on détermine la zone d'écoute (sweet spot) fonction de l’endroit où seront placées les enceintes et, une fois leurs caractéristiques connues, on simule la réponse en fréquence. Les données obtenues déterminent le choix des matériaux s’accordant le mieux avec l'aspect visuel et la décoration du lieu.

La dernière partie de l'étude consiste à rédiger le compte rendu des analyses et des calculs, à proposer la liste des équipements, à tracer les plans de construction, toujours accompagnés de recommandations et de conseils.